Inévitable versus management versus formation – oh mon dieu

En me basant sur mon dernier message, quels comportements perturbateurs est-ce que je traite avec la direction, la formation ou l'inévitabilité d'arrêter le comportement?

En fait, il est impossible de séparer complètement ces aspects car il n’existe aucun moyen de déterminer où la direction prend fin et où commence la formation. Par exemple, formation à domicile. Est-ce que la formation à la maison ou bien la direction forme-t-elle finalement le chien en développant une habitude? Je considère cela comme une gestion qui mène à un chien dressé – mais j'appelle ça de la formation.

J'utilise toujours les mots (gestion, formation et inévitabilité) parce que je les trouve utiles pour refléter ma façon de penser. Lorsque je parle de formation, j'ai généralement un plan qui, j'espère, fera (ou sentir) quelque chose de spécifique chez le chien, dans certaines circonstances ou lorsque je lui donne un signal spécifique. Quand je parle de gestion, je veux généralement dire que je vais faire quelque chose pour que le comportement ne soit pas un problème pour moi, en espérant que le comportement sera restauré immédiatement si je ne le maintiens pas. Et si je dis que c'est inévitable? La seule chose qui m'intéresse, c'est d'arrêter un certain comportement. Le chien a toute une gamme de possibilités en termes de ce qu’il fait – c’est un dressage parce que je suppose que ce sera un changement permanent.

Je suis également conscient des besoins du chien et l’adapte au mieux de mes capacités. Je veux dire, si un chien aboie dans la boîte parce que cela ne sort pas assez, il est plus logique de laisser le chien sortir de la boîte et de satisfaire ses besoins plutôt que de couvrir la boîte.

Et la loi de l'inévitabilité? Alors que l’on me posait la question, j’ai pris le temps de réfléchir aux comportements qui entrent dans cette catégorie. Je les interpréterais comme incluant: des endroits où il est interdit de marcher (comme sur le canapé, éventuellement certaines pièces de la maison et sur mes comptoirs ou sautant hors de la voiture / du box sans autorisation) ou moquant de moi comme forme la communication – continuez et communiquez, mais pas ainsi. Je peux aussi imaginer d'autres comportements qui tombent dans ce domaine et qui sont importants pour moi à certains moments de ma vie mais pas à d'autres. Par exemple, sauter sur des personnes (s’il s’agit d’un problème sécuritaire ou si j’ai un motif de préoccupation) en laisse (une combinaison de formation, de gestion et du résultat inévitable de tout tirer entrera en jeu), etc. dépend de ma situation à l'époque.

D'habitude, j'entraîne des choses quand j'ai une attente précise de ce à quoi le résultat final devrait ressembler. Par exemple, si je veux que mon chien marche sur une natte à chaque fois que j'ouvre la porte d'entrée et que j'entre un invité, il s'agit d'un entraînement. Le processus pédagogique "Aller sur un tapis" est spécifique et a pour objectif final de définir des critères. Maintenant, je peux utiliser ce comportement entraîné pour la gestion – cela empêche mon chien de déranger l'invité. Et pendant que j'y suis, je structurerai probablement aussi mon visiteur humain … S'ils ignorent le chiot pendant quelques minutes lorsqu'ils entrent, la plupart des problèmes disparaissent comme par magie. Vous pouvez jouer avec le chiot assez tôt.

Et ai-je mentionné la composante émotionnelle? Si le comportement d'un chien est spécifiquement dû au fait qu'il est agité ou ne répond pas à ses besoins, je le traiterai au lieu du comportement. Par exemple, les chiots, qui ouvrent la bouche? Je ne considère pas cela comme un comportement dérangeant. Je pense que cela dépend de l'excitation et de la jeunesse. Je m'attaque au problème sous-jacent et ignore totalement la bouche. Ensuite, il disparaît de manière magique, mais je suis suffisamment conscient pour ne pas dire qu'il a disparu, car je l'ai entraîné. Je reconnais et crédite la teinture du moment où le crédit est dû :-).

Confondre.

Le but de mon dernier blog était de souligner que se tenir près de la majorité des ménages aux prises avec un comportement quotidien incroyablement banal n’est ni nécessaire ni pratique, pour avoir l’air confus, pour mettre un chien sans fin dans une boîte ou dans une longue boîte. Concevoir un plan de formation pour chaque problème. Pensez aux 10 comportements aléatoires que vous êtes susceptible de voir chez votre chiot ou votre chiot lorsque vous éduquez et prenez des décisions. N'hésitez pas à repenser et optimiser ces décisions au fil du temps! Vous avez peut-être initialement décidé de former votre chien pour qu'il ne saute pas sur les invités, mais vous avez finalement décidé qu'il était plus facile de gérer la situation, et maintenant votre chien est dans une boîte lorsque les invités vont à Viens à la maison.

C'est bien. Vous êtes celui qui doit vivre avec votre chien, vous pouvez donc décider.

Mais faites quelque chose, même si ce n'est pas le premier choix de votre chien. Arrêtez d’avoir des comportements problématiques lorsque vous les voyez et réfléchissez sérieusement à la question de savoir si le chien a intérêt à ne pas faire certaines choses (comme prendre la nourriture au comptoir) ou à les mettre dans des boîtes (à chaque fois si vous préparez la nourriture et rangez). Si vous voulez un animal décent, regarder votre chien prendre des choses au comptoir ou mâcher sur le canapé est une très mauvaise idée. Si vous avez un chien adulte, qui est souvent dans des boîtes, cela aura des conséquences pour vous deux, au-delà du comportement réel.

Inévitable versus management versus formation – oh mon dieu
4.9 (98%) 32 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *